Technique

L'aviron, un sport technique,
           physique et surtout d'équipe !

Transmettre à tout adhérent des conseils techniques, promouvoir l'aviron à Brest, en Bretagne,au niveau national ou international, tel est l'objectif de l'YCBI.

Nous sommes soucieux de cet esprit de faire "ensemble" de l'aviron, dans un esprit de discipline convivial, de respect du matériel et de plaisir pour trouver la meilleure glisse possible.

Tout le bon fonctionnement de notre club s’appuie une cohésion et un  langage commun à l'YCBI, et au monde de l'aviron, un esprit de convivialité, une qualité des sorties.

Conseils généraux : 
 
Le Rôle du barreur :
  • assure la manoeuvre de départ et arrivée

  • relance , demande ou relaie une demande de changement d' allure

  • veille sur la synchronisation des pelles

  • encourage, soutient de vive voix

  • s'assure du confort de chacun

  • assure le cap selon l'état de la mer et du vent

  • son ordre  doit être excecuté d'emblée .sans remise en cause.

  • il pose ou enlève le safran

 

Ce rôle peut être exercé par tout apprenti-rameur. L'apprenti barreur peut être soutenu par tout rameur expérimenté à bord.

 
Le chef de bord :

Pour devenir chef de bord, il suffit de suivre une formation interne au club diffusée par nos éducateurs, qui permet de tout connaître sur l’environnement marin, la météo, le matériel, la sécurité.

Plus il y a de chef de bord dans notre club, plus il y a de possibilités de sorties. En effet, sans chef de bord, un bateau ne sort pas, que ce soit une quatre barrée, une double ou une solo. 

 

La préparation :
Régler les cale-pieds:

Se mettre au dégagé,(jambes tendues, dos légèrement en arrière) poignée au bas des côtes,

Vérifier qu'il y aie un espace suffisant entre les mains et les côtes, pour dégager les pelles en arrière, les mains ne doivent pas accrocher les flans, le tricot,les semelles bien en appuie sur les cale-pied, les jambes tendues

 

Lors des sorties sur différents bateaux,noter le réglage adapté, il peut être différent selon la yole et les avirons.

Préparer ses réglages à terre ou après le départ de la cale, à bord, une fois éloignés de tout obstacle.

Le faire chacun son tour ou ensemble selon la météo, au signal du barreur et tenir les avirons sous les aisselles, calés par les cuisses, pour dégager les mains. et régler(le recours au croisement des avirons sur les bords doit rester exceptionnel).

Positionner le bateau face au vent , non de travers,de la vague iL doit rester manœuvrable à tout moment.Rechercher le confort des rameurs!

 

NE PAS LAISSER FILER LES AVIRONS LE LONG DE LA COQUE! (protéger la coque, éviter les cassures etc,,,)

 

Préparer les pelles au parking :
  • Vérifier la hauteur des colliers des pelles : doivent être à la même hauteur. C'est le bras de levier.

  • Poser les avirons, pelles à plat,sur un plan horizontal, bien alignés pour éviter tout choc.

  • Eviter de les stocker à la verticale : il y a risque de chute due au vent! = casse!

  • Porter les avirons: avec douceur et attention: ils sont fragiles! et coûteux! (500 euros la paire)

  • 2 par2 de préférence bien calés dans les bras ou bien en main ,ou sur l'épaule.

  • De multiple micro-chocs peuvent entraîner une cassure pour n'importe quel rameur et à tout moment sur l'eau.

 

Ranger les pelles dans la yole :

  • Sur l'eau, au départ et à l'arrivée, les poser en épi de sorte de dégager le fond de la yole pour l'entrée des rameurs ou / une prise en main facilitée

  • A la cale: les sortir des dames de nage (à refermer aussitôt) et les poser sur les portants en les calant avec les colliers: ceci facilite l'extraction du siège et le rinçage des rails et yole.

 

Les sièges :

  • Ils se transportent dans leur caisse. Pourquoi? Fragiles! N'apprécient pas les chutes.

  • Les ranger siège contre siège,  bois contre bois,  par deux.

  • A bord les manipuler sans forcer: bien tirer le chariot en avant = vers les cale-pied avant de retirer la sellette. Veiller à ce que le coté bombé soit face au cale pied sinon gare au coccyx!

  • En sortant de la yole, sortir les sièges des rails, les poser de coté afin de faciliter la sortie des rameurs et éviter la glissade.

 

Le Safran :

S'assurer qu'il y a assez de hauteur d'eau (pente de la cale, cailloux , rochers,) avant traction sur/ou de la remorque ou échouage, hors dérive ou vagues

Attention: monter à bord une fois l'eau arrivée aux genoux, le safran mesure environ 20 cm.

Ne pas oublier sa présence au passage d'obstacles.

 

La mise à l'eau :

Nécessite l'attention et la participation de tous:

  • La mise à l'eau est une action coordonnée, dirigée, effectuée ENSEMBLE

  • Embarquer : l'un après l'autre,par l'avant du bateau

  • En premier,le barreur va mettre en place,le safran une fois que la yole flotte et est tenue parles 4 rameurs! Attention aux surprises du vent : force et direction.

  • Ne pas hésiter à demander du renfort .(voileux, kayakistes, rameurs ..il y a toujours du mondu sur la cale)

  • Les rameurs montent un par un, une fois le rameur précédant  en place. Les autres maintiennent le bateau (proximité d'obstacles : poussée du vent, courants, vagues, etc).

  • Ausiitôt en place les rameurs (4) et (3) sortent les pelles, prêts à manœuvrer.

  • Le dernier monte au signal du barreur.

 

Pendant la sortie

Changer de place:

  • Choisir un lieu abrité du vent et de la vague si possible , ou maintenir le bateau nez au vent.

  • Avertir

  • Arrêt et position de sécurité, 3 rameurs stabilisent la yole

  • Passer par-dessus  l'autre, l'un après l'autre en s'étant concerté (plus d'assise au bateau). Celui qui se déplace peut poser ses avirons en travers de la coque. Attention à ne pas se prendre les pieds dedans!

 

Quand un rameur a un besoin particulier,ou urgent 

  • Il avertit : tout arrêt de nage brusque se répercute dans les reins des autres rameurs,(surtout la nage) , l'équipage s'ajuste

  • Il croise ses avirons devant lui ou les tient sous les aisselles,

  • Il plie les jambes et fait ce dont il a besoin;mains libres

  • Précaution : aussitôt, le rameur placé derrière lui diminue son amplitude pour lui  éviter les coups dans le dos

 

La fausse pelle:

Elle surprend un moment de fatigue, de déconcentration, une mauvaise vague, un coup trop profond ...

Ne PAS résister ! Ne pas  forcer ! car risque de cassure, sur pelle et dame de nage, voire le  portant et se faire mal,

  • Lâcher la pell

  • Avertir si possible

  • Laisser aller

  • La reprendre en douceur dans le mouvement .

 

Les rameurs ne doivent pas hésiter à se parler, demander un ajustement , un arrêt, une cadence! Conseil: ramer décontracté! Pas de mains, bras, dos, épaules crispés!

 

Le débarquement

En 4X à l'approche de la cale :

  • Le barreur demande au rameur 1, puis au 2 de ranger ses pelles

  • Les rameurs 3 et 4 restent à la manœuvre, jusqu’à la fin (le bateau doit rester manœuvrable)

  • Le 1 se retourne sur son axe sans faire gîter la yole,prêt à avertir de la profondeur nécessaire, et   prêt à descendre  par la pointe de la yole,pour stopper la yole

  • Le 2 descend alors, maintient pour la descente des autres qui viennent en renfort.

  • Le barreur enlève le safran.

 

A la fin de la sortie, chacun doit retiré son siège des rails et le placé sur le côté  et aura déserré son cale -pied (opération de politesse et de facilité de nettoyage).

 

Mise sur remorque: même opération concertée et synchronisée : ne pas hésiter à user du « oh ! Hisse , »du « 1,2,3,hisse »etc...

 

En solo ou en 2X :

  • Positionner la yole parallèle à la cale, le siège vers la pointe du bateau,

  • Eau à hauteur de genou environ, penser à la dérive de 20c m de haut, fragile!

  • Les avirons en position de sécurité

  • Poser un pied à l'avant du siège et au signal repousser la yole du pied dans l'eau et  s'asseoir.

  • Rôle du 1: tenir le cap se retourner sans donner de secousse au bateau  chercher l'instant dans le mouvement de retour ! Place du plus expérimenté sinon, la nage assure aussi le cap.

  • Débarque

Exercices

 

Objectif : synchronisation du coup de pelle sur 4x

Sur ordre: un rameur est invité à cesser de ramer, il se positionne sans gêner les autres. Il reprend ses avirons , intègre le mouvement sans heurt.

Les 3 autres continuent de ramer  en gardant la cadence synchronisée

 

Objectif : synchronisation de toute manœuvre

Sur ordre: plumer, nager, dénager, virer, forcer rouge ou vert, planter,d'un coté, scier etc

 

 

Objectif : connaître ses pelles

  • Pour éviter d'enfoncer trop ses pelles, (trop de poids à repousser, lever et tirer sur les épaules, se faire mal,,,,)

  • Pour trouver la bonne hauteur des mains, épaules basses:

 

Exercice: à l'arrêt, en position de départ, lâcher les avirons: constater que les pelles tombent à la profondeur nécessaire et suffisante  à la propulsion;

Excercice de la MOUILLETTE : sur ordre ensemble dans la position de prise d'eau, immerger entièrement les pelles dans l'eau, comme si on voulait prendre un départ. Ne pas initier de mouvement sur le siège ou les bras.

 

Objectif : maîtriser sa position

Sentir sa bonne assise et son centre de gravité (sur mer calme, sans proximité d'obstacle)

  • Ramer les dames de nage ouvertes

  • Ramer sans les lanières du cale-pied

  • Ramer sans les deux
     

 

Objectif : Avoir le haut du corps détendu

Après le replacement bras-corps, bras relâchés et tendus ouvrir les mains pour repousser les avirons, ceci permet de profiter du retour lent de le sentir.

Truc & astuce : écouter le gazouillis de la yole le plus longtemps possible (ceci aide à freiner le retour). Puis refermer et durcir les bras pour plonger, attaquer en fin de coulisse

 

Objectif : hauteur des mains / bras

  • Sur Ergomêtre ou yole travailler le bras-corps, arrêter le rameur au moment où les bras sont parallèles aux jambes, faire constater sa position,,,,,, avant,,, de plier

  • Sur yole, finir le retour en ouvrant les bras légèrement vers le haut comme pour prendre un gros bibendum dans les bras. Regard sur la ligne d'horizon, afin de préparer l'attaque
     

 

Objectif : Ramer son safran pour appréhender son rôle

  • Sentir la sensibilité de la coque aux différents éléments :

  1. Le vent==(dérive) la prise au vent sur la longueur de la coque ce qui va indiquer pour naviguer la nécessité de  placer au mieux la yole par rapport au vent: vent debout, arrière, ,,,,,

  2. Les courants :ex: la  nécessité d'anticiper et de s'éloigner ou non d'une balise à virer,

  3. Les vagues de côté manque de confort pour ramer, nécessité d'équilibrer la yole (voir comment, à préciser: se redresser au retour  et,,,?,)

  • Pour éviter le tanguage prendre la vague perpendiculaire (rôle du barreur)

  • Déséquilibre des forces des coups de pelles, la yole zigzague

  • Sentir l'efficacitéde la synchronisation

  • Le barreur peut se donner un cap visuel et indiquer le côté à donner, ou forcer.
     

 

Exercice sur double 25x

  • Recherche d'équilibre: se tenir debout  rechercher la ligne de l'axe du bateau = ligne milieu d'un bout à l'autre de la longueur

  • Changer de place(pardessus) tout en veillant à l'équilibre du bateau, position de sécurité ,

  • Sentir l'effet de son poids sur l'assise de la yole: nécessité au 1 de se tourner sur son axe avant de sauter dans l'eau. Ne pas faire  tanguer le bateau = car met en difficulté, rend inopérant ceux qui continuent à ramer

  • Ou sur 25x : s appliquer à monter ou descendre ensemble sans bouger le bateau
     

 

Exercice de la sortie du port : thème 'DERIVE' et ajustement de la navigation

Demander d'observer et d'analyser la situation

  • A la cale

  • Observer le lieu: présence d'une jetée , môle, bouée , autres embarquations, pente de la cale,

  • Connaître ou observer le mouvement de la marée (monte? Ou pas? Etale?)

  • Indiquer la direction du vent , selon indices visuels ou vérifier la météo

  • Embarquer : observer ou anticiper l'effet du vent sur le bateau : rabattu sur la cale ? Se met de travers ? Va toucher une embarcation, un rocher ?  Nécessité de réagir vite et de le retenir ?

  • Noter si l'abri de la jetée joue ou non

  • S'éloigner un peu

  • Plumer lever les avirons

  • Noter s'il y a dérive

  • Anticiper sur la sortie du port : qu'est ce qui nous attend? observer le ressac sur ponton par vent de sud, sud -ouest,selon: s'en éloigner(double plus sensible) , choisir le meilleur cap, essayer les différents caps (le confort de nage , le tangage , roulis, vitesse)

  •  Aborder le surf

  • Ramer avec ou contre le courant = exprimer les sensations, de résistance ou de filage,

  • A l'arrivée à la cale, observer si le vent a prise sur la vitesse du bateau, anticiper la man oeuvre, ajuster la vitesse, ordre au rameur 1 et 2  de ramasser leur pelle (plus ou moins rapidement), retenir la yole maintenir pour enlever le safran.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now